Les méthodes d’Open Innovation au service d’un chantier en temps de pandémie : le cas de la Maison RaiseLab

La Maison RaiseLab est le fruit d’une étroite collaboration entre RAISE REIM (maîtrise d’ouvrage), Dumez Ile de France Vinci Construction (entreprise générale), Label Experience (architectes d’intérieur), PDA (architectes) et RaiseLab. Initialement prévue pour septembre 2020, l’ouverture de la Maison RaiseLab a finalement eu lieu en février 2021. Les responsables ? la pandémie actuelle et les mesures sanitaires associées. Les méthodes de l’Open Innovation ont permis aux équipes de s’adapter et de tenir un objectif ambitieux.

Chloé Tuot, COO de RaiseLab revient sur cet épisode et vous livre son expérience.

La Maison RaiseLab, un chantier ambitieux pour abriter des projets d’Open Innovation

La Maison RaiseLab donne vie à la mission de RaiseLab qui consiste en l’accompagnement de projets d’Open Innovation (collaborations entre grandes et jeunes entreprises) afin de les développer à grande échelle et de générer de la valeur économique et sociétale concrète et mesurable.

La Maison RaiseLab a fait l’objet d’une « opération de restructuration très lourde » : obtention du label Haute Qualité Environnementale (HQE) niveau Exceptionnel (niveau le plus élevé), 2 surélévations, approfondissement de toute la surface du bâtiment, agrandissement du sous-sol, création d’un puits de lumière, 18 mois de travaux, intervention de + de 40 entreprises de toutes tailles, + 200 personnes travaillant sur le chantier…

La Maison RaiseLab est un projet gigantesque dont le chantier a notamment subi près de 2 mois d’arrêt durant le premier confinement. Alors que les professionnels du bâtiment prévoyaient au moins 8 mois de retard suite à une telle durée d’arrêt des travaux, la Maison RaiseLab a ouvert ses portes 4 mois plus tard. Comment ? Grâce à l’application de méthodologie à l’image d’un projet d’Open Innovation.

Aucun texte alternatif pour cette imageUn chantier orchestré comme un projet d’Open Innovation 

“Chez RaiseLab, nous avons l’habitude de mener des projets complexes avec une multitude d’acteurs. C’est le cadrage, la collaboration, le désilotage et l’intelligence collective qui permettent à la fois l’identification des contraintes et le déblocage par la suite” explique Chloé Tuot. “Sur le chantier de la Maison RaiseLab, nous avons aussi travaillé avec des acteurs très différents allant de la grande filiale du groupe Vinci Construction, Dumez Ile de France, à la petite entreprise familiale en passant par des jeunes pousses de quelques salariés.

Pour mener à bien un chantier et s’adapter à la situation fluctuante, la Maison RaiseLab a été traitée comme un véritable projet d’Open Innovation dont les grandes étapes sont :

1- partir d’un besoin concret et fixer un objectif précis et une feuille de route associée,

2- comprendre les caractères et les enjeux des différentes parties prenantes qui ont le même objectif mais des problématiques variées,

3- aligner les intérêts des parties prenantes avec empathie et rigueur, compréhension et fermeté : débloquer les points de friction, aider chaque partie prenante à se focaliser sur son sujet et sa priorité,

4- structurer une méthode de communication efficace pour faciliter la transmission d’information avec un cadre précis sur le format, la fréquence, le type de contenu et les destinataires,

5- encadrer la prise de décision avec des rôles bien déterminés et un process clair qui met à disposition des décisionnaires tous les éléments qui leur sont nécessaires pour arbitrer.

“Au début du chantier, de nombreux interlocuteurs prenaient part aux décisions stratégiques en donnant leur opinion sur des sujets variés dans le cadre de réunions, d’échanges informels ou par e-mails etc…” confie Chloé Tuot. “Nous avions tous une affinité pour le rendu final, et une expérience intéressante à mettre en avant. Mais avec le confinement, nous avons dû revoir ce processus d’échange, surtout en faisant face à des contraintes telles que les réunions de chantier hors chantier, le manque d’approvisionnement de matériaux… Nous avons donc travaillé sur un rétroplanning très serré et sur une rationalisation de chaque prise de décision. De retour sur le chantier après le premier confinement, chacun était désormais concentré sur ses priorités, et un décisionnaire par partie prenante était sollicité pour les arbitrages”.

En résumé, un chantier peut-être appréhendé comme un projet d’Open Innovation et une collaboration entre grands groupes et jeunes entreprises. Le côté humain est primordial ainsi que le reporting et la structuration des opérations afin de rassembler les parties prenantes et rythmer le déploiement vers un objectif commun.

RaiseLab remercie toutes les équipes et entreprises qui ont oeuvré à la naissance de la Maison RaiseLab : Schoolab / RAISE / RAISE REIM / Dumez Ile de France Vinci Construction / Label Experience / PDA / Atelier Gendre / bauraum / BTP Consultants / EMI / E-nergy / EPPY / Opus Paysage / Primelec / S2T / TOP