Comment structurer un dispositif d’Open Innovation ?

Le besoin

Un groupe de cosmétiques de luxe souhaitait initier une démarche d’open innovation lui permettant de travailler davantage avec des partenaires externes innovants afin repousser les limites de ses capacités d’innovation et de recherche. L’objectif était de rester pionnier sur son marché tant sur son cœur de métier que sur des business plus décalés.

Comme dans beaucoup d’industries, notre client avait conscience que pour rester leader et compétitif sur sa chaine de valeur, il est primordial de se transformer d’une part (par l’optimisation, la digitalisation, l’excellence opérationnelle), et d’autre part, de se réinventer (par la veille et la création de nouvelles offres, produits et services).

Cette démarche a mobilisé la direction de l’entreprise et s’est articulée autour de 3 axes : 

  • Définition de la gouvernance à mettre en place pour structurer la démarche (personnes impliquées, rythmes de décision, budget)
  • Définition du modèle opératoire associé aux projets à mettre en place (équipe, financement, sourcing, communication, scope d’intervention de l’open innovation, terrains d’expérimentation…)
  • Définition des enjeux stratégiques à traiter par des projets développés avec des startups (core business, matières premières, e-commerce et retail, supply, etc…) ainsi que des modes de collaboration à envisager

L’accompagnement RaiseLab

En réponse au besoin du client, notre rôle a été celui d’un partenaire apportant une expertise sur :

  • la démarche d’open innovation à adopter, spécifiquement adaptée à notre client
  • la gouvernance associée à mettre en place pour soutenir cette démarche et garantir la réalisation de projets concrets, créateurs de forte ajoutée pour l’entreprise
  • l’identification des problématiques business à adresser en priorité et à déployer par les projets 

Pour cela, une équipe composée de 2 personnes dédiées a été mise en place afin d’accompagner l’équipe de direction de notre client dans cette démarche.

et concrètement ?

Afin d’aider les équipes de notre client à adopter une démarche d’open innovation à forte valeur ajoutée, originale et adaptée, nous les avons accompagnées de la manière suivante :

  • une phase exploratoire : comprendre le positionnement de notre client par rapport à l’écosystème externe et identifier les projets internes d’innovation en place
  • une phase de réflexion stratégique : définir les enjeux stratégiques et les facteurs clés de succès de la démarche d’open innovation pour notre client
  • une phase axée sur les projets : définir les objectifs principaux, les parties prenantes clés à embarquer, l’impact attendu des projets

Pour cela, nous avons passé du temps avec les collaborateurs du groupe afin de comprendre les initiatives d’innovation déjà existantes et avons réalisé :

  • des interviews menées avec certains collaborateurs en Europe, en Asie, et en Amérique du Nord pour comprendre leurs démarches d’innovation déjà à l’œuvre, et comment un dispositif open innovation pourrait les aider au quotidien ainsi que sur le long-terme.

Dans ce cas, 12 groupes thématiques constitués de différentes directions métiers ont été interviewés sur : leur positionnement sur les sujets d’open innovation ; les enjeux du métier à court/moyen/long terme en rapport avec l’open innovation ; quels objectifs et quelles parties prenantes pour un dispositif open innovation.

  • un questionnaire envoyé aux participants des interviews en Europe et en Asie, en leur demandant de le partager avec leurs équipes afin de recueillir des insights supplémentaires de la part d’un plus grand nombre de collaborateurs du groupe sur des postures et enjeux liés à l’open innovation.

Les 48 réponses reçues étaient réparties comme suit : 

  • 7 du groupe Marketing / Communication / RSE / Création de Contenus / Merchandising /Pack
  • 28 du groupe Excellence Opérationnelle / Industrielle / Fonctions support 
  • 2 du groupe Experience Retail / E-commerce
  • 5 du groupe Développement Produits
  • 6 du groupe Marchés Asiatiques 

Les résultats

Cela nous a permis d’identifier 3 grands enjeux en rapport avec l’open innovation : 

  • Faire circuler les idées
  • Structurer les “touchpoints” avec l’extérieur
  • Agir (plus) pour la clientèle

De ces derniers ont découlé deux catégories de projets, tous orientés sur l’organisation interne, les clients et le business : 

  • 8 projets quick win (outillage RH, personnalisation de l’expérience client, packaging écologique…)
  • 5 projets long-terme (usine 4.0, besoins complexes des consommateurs, approche éco-stratégie…)

Pour finir, nous avons proposé des guidelines sur la gouvernance de la cellule d’open innovation (sponsorship, équipe, relais internes…) et avons animé un atelier pendant une demi-journée avec le CoDir pour prioriser les sujets retenus.

A la fin de la mission, nous avions abouti sur des recommandations concrètes sur la structuration de la démarche d’open innovation et des premiers projets concrets à déployer !