Les startups à la conquête des plans stratégiques du SBF 120

Paris, 15 mars 2024 – RaiseLab et RAISE Sherpas, révèlent aujourd’hui les résultats de leur étude exclusive intitulée « Les startups à la conquête des plans stratégiques du SBF 120 », qui souligne l’intégration croissante des startups dans les stratégies des grandes entreprises, révélant une dynamique d’innovation et de collaboration essentielle pour la croissance durable et la compétitivité.

 

Ce rapport, qui a pour objectif de démontrer comment les startups sont devenues des acteurs clés dans la stratégie et la pérennité des grands groupes, constitue un guide pour comprendre les perspectives futures de l’innovation dans les grandes organisations et l’évolution de l’écosystème entrepreneurial français. Il offre une perspective éclairée et positive sur la manière dont ces collaborations stratégiques transforment les industries, stimulent l’innovation et créent de nouvelles opportunités de marché pour toutes les parties impliquées.

 

Sa méthodologie repose sur l’analyse minutieuse des plans, rapports annuels, déclarations publiques et documentations stratégiques des entreprises du SBF 120, la synthèse des axes stratégiques communs, la mise en avant de collaborations innovantes et créatrices de valeur, ainsi que la conduite d’une vingtaine d’entretiens menés avec des directeurs de grandes entreprises, des fondateurs et anciens dirigeants, des experts de l’écosystème ainsi que des personnalités publiques telles que Marina Ferrari, Secrétaire d’État chargée du Numérique, Clara Chappaz, Directrice de la Mission French Tech, et Benoît Roblin, Directeur de Bpifrance Le Hub. 

 

L’étude confirme ainsi que 100% des entreprises du SBF 120 s’engagent désormais dans des alliances stratégiques avec des startups pour répondre à des défis majeurs tels que la compétitivité, la décarbonation et la protection des actifs. 

 

Au cours des dernières années, on note un véritable changement dans la propension des grandes organisations à solliciter des startups afin d’adresser des enjeux stratégiques. Ce phénomène témoigne d’une réelle prise de conscience selon laquelle, même en jouissant d’une position de leader mondial dans leur domaine, ces entités peuvent accroître leur performance en s’associant avec des startups adéquates. L’accès à de nouvelles technologies, la possibilité d’explorer de nouveaux marchés, et l’amélioration de l’efficacité opérationnelle sont des avantages recherchés dans le cadre de ces partenariats.” commente Paul Jeannest, Cofondateur & CEO de RaiseLab.

 

“Pour atteindre leurs objectifs ambitieux de transformation et de décarbonation, les grandes entreprises du SBF 120 se reposent davantage qu’auparavant sur les startups. Chez RAISE Sherpas, nous sommes en effet témoins d’un profond changement de paradigme dans la relation startup-grand groupe. Les alliances se multiplient et se rééquilibrent. Côté grandes entreprises, les collaborations sont cruciales pour accéder rapidement aux technologies émergentes et/ou décarbonées et les implémenter facilement, ce qui permet de gagner en performance et en durabilité. Pour les startups, ces rapprochements garantissent des itérations produit et commerciales plus fréquentes grâce à une proximité terrain renforcée et une meilleure compréhension des enjeux corporate.” commente Anne-Sophie Gervais, Co-Head de RAISE Sherpas.

 

Cette analyse des plans stratégiques du SBF 120 permet d’identifier des tendances de marché, notamment les tendances émergentes et les secteurs propices aux startups, tout en anticipant les exigences des grandes entreprises en matière de résolution de défis technologiques. En recoupant l’ensemble des plans stratégiques, 6 axes clés, s’inscrivant dans un contexte à la fois macro-économique et de développement durable, ont été retenus pour ces entreprises :

 

  • Se recentrer sur son modèle : externaliser les tâches à plus faible valeur ajoutée et améliorer les processus métiers

La majorité des entreprises (66%) se concentrent sur leur modèle d’affaires existant, tandis que 14% reformulent clairement leur cœur d’activité pour adopter une stratégie proactive favorisant la croissance et l’innovation à long terme. Cette orientation vers le modèle d’affaires historique vise à optimiser la performance opérationnelle et à renforcer la résilience et la rentabilité des entreprises. En externalisant des tâches non essentielles vers des startups, les entreprises peuvent se concentrer sur leur expertise principale, tandis que l’automatisation des tâches répétitives permet une meilleure allocation des ressources et favorise l’innovation. La démocratisation des grands modèles de langage (LLM) a également transformé la manière dont les tâches administratives sont traitées, accélérant les processus et améliorant la qualité des résultats. Ces initiatives visent à renforcer la compétitivité et l’innovation des entreprises, tout en maintenant un engagement envers la satisfaction client et la qualité.

 

  • Rester compétitif : améliorer l’expérience client et augmenter son taux de conversion

56% des entreprises mettent en avant un enjeu majeur de compétitivité sur leur marché. Cette nécessité découle de la dynamique des marchés contemporains et globalisés, où les technologies évoluent rapidement, les attentes des consommateurs changent constamment et la concurrence se mondialise. Dans cet environnement en constante évolution, le statu quo représente un risque de déclin pour les entreprises qui stagnent. Pour maintenir leur position de leader, elles doivent anticiper les tendances futures, s’adapter rapidement aux changements et disposer des technologies de pointe prêtes à être déployées. La compréhension et le service client sont des aspects clés de la compétitivité, permettant d’unifier et de personnaliser les offres et les interactions pour offrir une expérience fluide et cohérente sur tous les canaux. L’open innovation joue un rôle essentiel dans le maintien de cette longueur d’avance, permettant aux entreprises de collaborer de manière plus ouverte pour introduire de nouveaux produits, améliorer les processus internes et adopter de nouvelles stratégies commerciales. En outre, l’intégration omnicanale est cruciale pour une expérience client qui booste le taux de conversion, tandis que les avancées technologiques de rupture offrent de nouvelles opportunités pour créer des expériences client véritablement nouvelles et transformatrices. 

 

  • Décarboner la production : matériaux écologiques, biosourcés, packaging, réutilisation / recyclage / réduction des déchets, facilitateurs des énergies vertes 

98% des entreprises mondiales progressent vers leurs objectifs de décarbonation déclarés. Parmi les entreprises du SBF 120, 28% ont explicitement intégré la décarbonation dans leurs plans stratégiques, soulignant ainsi une prise de conscience pour les conditions environnementales, économiques et géopolitiques. La décarbonation stimule l’innovation et prépare les entreprises aux futures réglementations sur le CO2. L’adoption de matériaux écologiques et biosourcés, issus de ressources renouvelables telles que les plantes et les micro-organismes, présente une empreinte carbone nettement inférieure à celle des matériaux conventionnels, favorisant ainsi les principes de l’économie circulaire. De même, la réutilisation, le recyclage et la réduction des déchets sont devenus des piliers fondamentaux pour ces entreprises, contribuant à la protection de l’environnement, à l’optimisation des coûts et à l’innovation dans la conception des produits. En parallèle, les sociétés du SBF 120 se tournent vers la diversification de leur mix énergétique, privilégiant une plus grande variété de sources d’énergies renouvelables, généralement produites localement pour sécuriser leur approvisionnement et réduire leur dépendance aux fluctuations de prix internationales. Enfin, l’adoption d’emballages durables vise à réduire l’empreinte carbone associée à la production et à la distribution des produits, marquant ainsi un engagement croissant en faveur de la durabilité environnementale.

 

  • Réduire l’empreinte indirecte : mobilité décarbonée, efficacité énergétique des bâtiments, réduction de l’empreinte informatique et compensation carbone

85% des plans stratégiques des sociétés du SBF 120 mettent en avant un enjeu explicite pour la réduction de leur empreinte carbone indirecte. Au-delà de la décarbonation de la production, ces entreprises reconnaissent l’importance de réduire les émissions indirectes issues de la chaîne d’approvisionnement, du transport des produits et de leur utilisation finale par les consommateurs. En s’attaquant à ces émissions indirectes, elles assument une responsabilité élargie dans la lutte contre le changement climatique. Pour atteindre cet objectif, plusieurs axes d’action sont envisagés : la décarbonation de la mobilité, l’efficacité énergétique dans les bâtiments, la réduction de l’empreinte informatique et la compensation carbone. Encourager l’adoption de solutions de transport plus durables, améliorer la performance énergétique des bâtiments, réduire l’empreinte numérique et compenser les émissions de carbone font partie des mesures envisagées pour réduire efficacement l’empreinte carbone indirecte des entreprises. En adoptant ces pratiques, les entreprises démontrent leur engagement en faveur de la durabilité environnementale, de la responsabilité sociale et de la lutte contre le changement climatique, tout en renforçant leur image de marque et leur légitimité environnementale.

 

  • Créer des leviers de croissance : s’associer pour accélérer la R&D

78% des sociétés du SBF 120 ont inscrit dans leur plan stratégique la nécessité de mettre en place de nouveaux leviers de croissance pour faire face aux défis économiques et à la concurrence accrue. Dans un environnement en mutation rapide, marqué par l’émergence de technologies disruptives et les changements de comportement des consommateurs, les entreprises historiquement établies sur des modèles commerciaux stables doivent désormais accélérer leur R&D pour rester compétitives. Pour y parvenir, de plus en plus d’entreprises se tournent vers l’innovation technologique et la collaboration avec des startups deeptech et biotech. En associant leurs ressources et leur expertise, ces alliances permettent aux grandes entreprises d’explorer de nouveaux marchés et d’itérer sur leurs modèles d’affaires sans modifier profondément leur structure. Ces partenariats offrent aux startups l’opportunité d’accélérer leur time-to-market et de réduire les risques liés au lancement de leurs projets, tout en bénéficiant de l’accès aux ressources matérielles et immatérielles des grandes entreprises. Au-delà des avantages commerciaux, ces collaborations contribuent également à la réduction des investissements et des risques pour les startups, renforçant ainsi le paysage de l’innovation et de la croissance économique à moyen-long terme.

 

  • Protéger ses actifs : des systèmes plus sûrs, optimiser la Supply Chain, protéger ses actifs immatériels

66% des plans stratégiques des sociétés du SBF 120 intègrent la protection de leurs actifs comme axe majeur. Face aux exigences réglementaires croissantes et à la demande des consommateurs en matière de transparence et de traçabilité, les grandes entreprises cherchent des solutions innovantes pour collecter et fiabiliser les données fournisseurs. De plus, dans un contexte géopolitique et économique instable, la sécurisation de la chaîne d’approvisionnement devient une priorité absolue pour garantir l’efficacité opérationnelle et minimiser les risques de perturbation. Les entreprises adoptent des approches avancées et stratégiques, intégrant la gestion des risques, la sécurité de l’information et la protection des actifs immatériels, afin d’assurer leur résilience face aux menaces émergentes.

 

Dans un paysage économique en mutation rapide, les entreprises du SBF 120 font face à des défis cruciaux. Pour rester compétitives, elles réaffirment leur engagement envers la croissance et l’innovation. En se recentrant sur leur modèle d’affaires, en adoptant des pratiques de décarbonation et en sécurisant leurs actifs, elles tracent la voie vers un avenir durable et prospère. Ces initiatives reflètent leur détermination à relever les défis environnementaux et économiques avec agilité et résilience, tout en maintenant une dynamique de croissance soutenue.

 

Téléchargez le rapport.